C’est le projet événement de ces dernières semaines. « 13 Organisé », la compilation 100% marseillaise à l’initiative de Jul explose tous les compteurs. Une cinquantaine de rappeurs de toutes les générations se sont réunis pour donner naissance à un projet qui rappelle les mythiques « Chroniques de Mars ». Mais en dehors des chiffres colossaux et du raz-de-marée médiatique, que vaut vraiment « 13 Organisé » ?

Tout a commencé au début de l’été par une rumeur. Un bruit de couloir selon lequel SCH et Akhenaton auraient été aperçus en studio ensemble. Assez vite, les réseaux sociaux s’embrasent à l’idée d’un featuring entre deux des plus grands techniciens du rap marseillais. Au fur et à mesure de plus en plus d’informations tombent, et la probabilité de voir une compilation made in Marseille devient de plus en plus grande.

Et puis, le 15 août, tout bascule avec la sortie du single « Bande organisée » qui fait l’effet d’un tsunami. En plus de caracoler en tête des plateformes de streaming françaises pendant de longues semaines, le morceau se glisse même à plusieurs reprises dans le Top 200 Spotify Monde. Un single de diamant (en seulement 39 jours, un record !) et presque 140 millions de vues sur YouTube plus tard, force est de constater que le choix de « Bande organisée » pour annoncer le projet « 13 Organisé » a été payant. Tout a déjà été dit sur ce morceau, et c’est logique vu son retentissement, mais la compil’ réserve bien d’autres surprises. 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

📊 Le TOP 5 des singles de diamant les plus rapides Bien vu @ventes_jul

Une publication partagée par 𝙈𝙞𝙙𝙞/𝙈𝙞𝙣𝙪𝙞𝙩 🕛 (@midi.minuit) le

Le simple fait de sortir une compilation, alors que c’était monnaie courante dans les années 1990-2000, est assez périlleux en 2020. À l’exception de projets à l’initiative de beatmakers, ce format de disque est devenu assez rare. Il fallait bien Jul, certainement le rappeur marseillais le plus en vue de ces cinq dernières années, pour permettre que tout se mette en place.

Aussi hallucinant que cela puisse paraitre, le projet s’est monté de toutes pièces en un peu plus d’un mois à peine. Comme on pouvait s’y attendre, le casting est alléchant. En plus de Jul, présent sur tous les morceaux, c’est un véritable pêle-mêle du rap marseillais qui a été offert aux fans. Des pionniers IAM au tout jeune 100 Blaze, en passant par la Fonky Family presque en intégralité (Pone a d’ailleurs livré un très beau message à propos de « 13 Organisé » sur sa page Facebook), les Psy4 de la Rime, L’Algérino, Keny Arkana, Naps, Soso Maness ou encore SCH – pour ne citer qu’eux – c’est tout Marseille qui a répondu présent à l’appel du J. 

13 Organisé

13 titres pour le 13 

L’idée de ce projet était réellement d’offrir au public une compilation où chaque rappeur pouvait exprimer son propre style. On retrouve donc des connexions détonantes sur le papier, comme Keny Arkana, 100 Blaze et Sat l’Artificier réunis sur « Heat » ou encore Fahar, Vincenzo et DRIME sur « Partout c’est la même ».

Force est de constater que malgré les styles différents, tous les artistes semblent en osmose sur les prods. On passe sans peine d’un couplet dansant signé Thabiti à un 16 mesures de découpage pur et dur de la part de Shurik’n. Tous les rappeurs, même ceux connus pour des morceaux autotunés et festifs, s’appliquent à kicker pour proposer une belle démonstration technique. C’est un plaisir d’entendre Naps ou L’Algérino découper les instrumentales et montrer qu’ils n’ont pas que le tube dans le sang. Réussir un tel mélange entre les générations relève presque de la prouesse. Pari réussi pour Jul. 

13 Organisé

Tracklist – 13 Organisé

Une fois n’est pas coutume, Jul a beaucoup délégué à la production sur ce projet (même s’il a évidemment produit plusieurs morceaux du projet). On retrouve Stef Becker, bien connu du monde du rap à Marseille, derrière pas mal de morceaux, et notamment sur l’entêtant « War Zone ».

En plus de ces deux là, les beatmakers Kyngbitz (« Combien »), Nomed & Rxms (« Ma gadji »), Abys One (« Tout a changé ») et Banshee (« War Zone ») sont tous présents sur « 13 Organisé ». Dans ce genre de projet, les instrumentales doivent permettre à un grand nombre de rappeurs – ils sont au minimum sept par morceau – de s’exprimer. Ainsi, reprocher à la compil’ de ne pas proposer des beats réellement novateurs serait de la mauvaise foi. D’autant que, même si elles ne sont pas révolutionnaires, les prods ne sont pas redondantes et les presque 1h15 d’écoute passent plutôt bien. Avec un tel line-up réuni en seulement treize titres, le projet aurait vite pu être complètement indigeste, il n’en est rien.

L’esprit d’équipe, maître-mot du projet 

Vous l’avez compris, c’est un véritable tour de force réalisé par Jul, un peu moins de quatre mois après la sortie de son dernier album « La machine » (sur lequel on retrouve d’ailleurs Moubarak, Kamikaz ainsi que le Ghetto Phénomène). La compil’ est d’ailleurs sortie sur son propre label, Rien 100 Rien. Tous les artistes invités semblent ravis de figurer sur le projet, comme en témoignent leurs nombreuses punchlines de remerciement à Jul, du mémorable « le J c’est le S » de Naps à l’efficace « et merci bien la zone pour la passe D t’y as assuré » de Graya. 

13 Organisé - Jul x Naps

Jul & Naps dans le clip « Bande organisée »

Certains aspects pâtissent de la vitesse à laquelle a été fait ce projet, notamment les textes qui ne sont pour la plupart pas transcendants. On soulignera tout de même des punchlines très bien senties qui prêtent à sourire (« à Marseille, ça vend du shit et d’la chloroquine » de L’Algérino ou « aux States, ils ont Kylie, nous, Maëva Ghennam » de Thabiti) et des couplets hyper-techniques glissés par ci par là (Kofs dans « 13 balles », SCH dans « C’est maintenant » ou Le Rat Luciano dans « Tout a changé »).

Et comment ne pas décrocher un sourire quand Akhenaton termine le couplet de L’Algérino ou quand SCH et Le Rat Luciano combinent sur l’incroyable « Je suis Marseille » qui termine en beauté le projet. D’ailleurs, ce morceau imprégné de l’ambiance des années 90, le premier âge d’or du rap marseillais, ne regroupe que des piliers du rap de la cité phocéenne avec la voix du mythique Benoît Allemane en intro (le doubleur français de Morgan Freeman, pour ceux qui se demandent).

« 13 Organisé », un aboutissement pour Jul ?

Avec « 13 Organisé », Marseille dispose pour la première fois depuis bien longtemps une véritable compilation de très grande classe. Regrouper les rappeurs de toutes les générations, peu importe leur notoriété (même la superstar Soprano a répondu présent), sous un même étendard est une belle prouesse. Ce projet est peut-être au final l’aboutissement de l’œuvre de Jul, lui qui a toujours prôné le mélange et les échanges entre artistes plutôt qu’un isolationnisme à la PNL.

On se doute bien que sa carrière est loin d’être terminée, mais on ne peut pas s’empêcher de penser que cela fait plusieurs années que cette idée lui trotte dans la tête. Ce projet est si dense que le public trouvera forcément un morceau qui lui plait, et il permettra aux jeunes auditeurs de découvrir ceux qui ont posé les premières pierres du rap à Marseille.

D’ailleurs, il y a fort à parier que des compilations centrées autour d’une ville ou d’un département voient le jour dans les mois ou les années à venir. On sait déjà qu’un projet similaire regroupant les artistes du 91 devrait être disponible bientôt, et qu’une compilation spéciale 78 serait elle aussi dans les tuyaux. Aketo a même déclaré qu’il souhaiterait mettre en place « l’album PanameAllStarz », qui serait une version parisienne de « 13 Organisé ». 

Ce qui est sûr, c’est que cette compilation est un véritable événement. Même les – rares – absents comme YL ont relayé cette sortie, preuve que la solidarité est au cœur du rap à Marseille. S’il n’est pas déjà en préparation, il y a fort à parier que l’idée d’un volume 2 est quelque part dans la tête de Jul. Comme ils le disent eux-même, « que des Marseillais dans l’album, on vient braquer le game, on va s’emparer du trône ».

 

Écouter la compilation « 13 Organisé » sur toutes les plateformes de streaming.

Retrouve les morceaux de « 13 Organisé » dans nos playlists  « Kichta », « La frappe » & « Coups de coeur ».

Dorian Lacour